Hasard100

Fiancée

Hasard100 Fiancee

Pourquoi attendait-elle toujours le chant des mésanges pour partir ? Cette alternance discrète de deux notes distinctes sonnait pour elle comme un réveil, un signal de départ. Personne ne pouvait dire combien de temps le chant durerait, ni combien de cycles l’oiseau chanterait, et ça la fascinait depuis son enfance.

Elle quittait alors sans bruit le lit, le sofa ou le tapis. La porte de sortie pouvait claquer, ça lui était égal. Dans un dernier regard vers son amant d’une ou de quelques nuits passaient des photos racornies de liaisons qui n’en seraient jamais.

Pas facile d’être une éternelle fiancée.

Standard

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s