Hasard100

Salpe

Hasard100_salpe

Une tranche de pain de mie restée trop longtemps dans le toaster, c’est la première chose qui vint à l’esprit de Jacques Mayol lorsqu’il descendit de l’avion à Nassau.

Le lendemain, il rencontrerait Enzo Maiorca au championnat du monde d’apnée. Ils ne participaient plus aux compétitions depuis longtemps mais étaient toujours accueillis comme des vedettes.

Ça lui manquait. Les eaux de plus en plus sombres. Croiser une raie, un salpe.

Il ne savait pas qu’il ne plongerait plus.

Standard

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s