Hasard100

Tchouvache

Hasard100_tchouvache

C’était quand les moissons commençaient que ça lui pinçait le plus le cœur. Elle n’avait jamais connu son père, pourtant il avait toujours été là.

D’où venait-il ? Turquie, Bulgarie, Ukraine, Biélorussie ? Peu importe : quand le soleil se couchait derrière le coteau gorgé de blé, que le vent inclinait les épis comme une main caresse des cheveux, elle serrait la photo dans sa main et elle souriait.

C’était de là qu’il venait, son père.

Standard

2 Gedanken zu “Tchouvache

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s