Hasard100

Orangine

Hasard100_orangine

Depuis la route, on aperçoit à peine le jardin de monsieur Pinière. Pourtant, il recèle des trésors presqu’oubliés : coloquintes, nèfles et une variété de cerises tellement amères qu’elle mériterait un tumblr des grimaces faites lorsqu’on les goûte pour la première fois.

Entre deux séances de binage, monsieur Pinière s’assied sur une caisse et regarde vers l’est. Il décapsule un orangina, il essuie sa sueur et il se souvient.

Standard

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s