Hasard100

Wendat

Hsard100_Wendat

– „Accroche-toi à ma selle !“ cria Pelipa alors que son mustang galopait vers moi.

Quelle fureur. Pourquoi le village était en flammes ? Les Hurons ne partageaient avec les Iroquois que leur langue. Ces pionniers ne respectaient rien. En deux ans, j’avais appris le Wendat – leur langue. Les Attignawantan appréciaient le tailleur de pierre blanc, et Pelipa m’aimait.

J’attrapai la sangle, elle glissa entre mes doigts. „Sale traître blanc !“ claqua dans l’air, puis une détonation, une brûlure à la poitrine.

– „Eskonyen’…“, lâchai-je alors que mon souffle manquait.

En Wendat, ça voulait dire „À bientôt“.

Standard

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s